Mode Paroles de fashionistas

Quelle veste porter en hiver ?

doudoune femme

Après un article très intéressant sur Charlotte Brontë et ses vêtements sensuels, je me pose la question suivante : quelle veste porter en hiver ? En effet, je ne veux plus porter mon vieux manteau de fourrure, et j’ai toujours évité les doudounes parce qu’elles me donnent l’impression d’être le Bibendom Michelin. J’ai vite froid et la plupart des manteaux de laine ne sont pas assez chauds. Des suggestions pour une citadine sujette au froid ?

La doudoune, tendance ?

Comme la mort et les impôts sont à la vie, il en va de même pour le fait que s’il était une fois un vêtement considéré comme absolument démodé, la mode le redécouvrira et trouvera une façon de le rendre chic. Exemple : la doudoune.

De plus en plus de marques abandonnent la fourrure (Dolce & Gabbana est la dernière en date), la doudoune est peut-être l’alternative la plus avant-gardiste. Ce qui signifie qu’il est temps de revoir tout préjugé contre sa forme empâtée.

La doudoune tendance

De nouveaux modèles

Après tout, les chaussures d’aujourd’hui ne sont pas les celles qu’avait votre grand-mère. Et puis ce ne sont même pas les vêtements dont vous vous souvenez peut-être des aventures en luge quand vous étiez enfant. Ils sont souvent ultralégers et profilés.

Pratiquement tous les designers s’y sont essayés, y compris Demna, qui a sans doute lancé la tendance actuelle avec sa première collection Balenciaga, et Kanye West également.

Celle-ci est matelassée, idéale en terme de confort et de chaleur.

Les précurseurs de la doudoune

Ce n’est pas un phénomène entièrement nouveau. Eddie Bauer est généralement considéré comme le père de la doudoune prêt-à-porter, ayant inventé un vêtement isolé en édredon en 1936 après avoir failli mourir lors d’un voyage de pêche. Pour l’anecdote, il a ensuite été autorisé par l’Air Force et appelé « le Skyliner ». Un an plus tard, cependant, le couturier Charles James a créé la « veste pneumatique », une doudoune en satin matelassé sinueux qui était probablement le premier exemple de haute couture.

Un article à tous les prix

Ensuite, il y a le manteau de sac de couchage Norma Kamali, une pièce crée en 1973 et toujours d’actualité. Les prix vont du très abordable au très haut de gamme, et des styles allant du basique au plein air urbain. Mais certains détails couture – cols et capuches encadrant le visage, une coupe plus étroite aux épaules, des poches qui vont au-delà de l’utilitaire – font la différence entre un manteau qui donne l’impression que vous vous préparez pour un voyage dans l’Everest et un qui a l’air prêt pour un sommet urbain.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. N’hésitez pas à laisser vos commentaires et notamment me dire si vous aussi vous portez une doudoune 😉

A propos de l'auteur

Fashionista, aime la mode comme sa propre famille, autant que l’orthographe et la rédaction d'articles...

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
27 − 3 =